Donner son sang (ou presque)

Non je n'ai pas abandonné mon blog. Mes articles se font rares mais comme on dit, vaut mieux la qualité que la quantité. Oui ça fait un peu prétentieux dit de cette façon mais pour tout dire la quantité je suis certaine de ne pas l'avoir, et pour la qualité je fais ce que je peux. Bref, trêve de bavasseries, passons au sujet de mon article.

Parce qu'il m'arrive parfois de faire de bonnes actions et que ça ne se limite pas à faire la vaisselle. Ni passer l'aspirateur. Je parle de vraies BA comme laisser sa place à une mamie dans le tram ou donner quelques pièces à un mendiant à l'air plutôt sympathique. Oui je sais ma générosité est hors du commun. Même que depuis mes 18 ans j'essaie de donner régulièrement mon sang. J'ai trop le swag. Enfin bon je dis j'essaie parce qu'un coup sur deux je me fait recaler.

                                  
Source : François Maret
                                         
 J'ai reçu une invitation dernièrement pour une collecte qui avait lieu dans ma ville. Étant donné que c'était gentiment demandé et j'avais un reportage à faire sur un thème libre, j'ai vu là la parfaite occasion de faire d'une pierre deux coups. C'est donc toute guillerette que je me suis rendue à cette fameuse collecte. Mais arrivée sur place mon entrain est vite retombé. J'avais eu la bonne idée d'y aller tôt afin d'éviter le monde. Visiblement j'étais pas la seule. Une douzaine de personnes devant moi, un médecin pour l'entretien et deux infirmières pour les dons, inutile de préciser qu'il m'a fallut prendre mon mal en patience.

J'ai sagement rempli pour la énième fois leur questionnaire. En répondant toujours la même chose. Ou presque. Parce que cette fois-ci j'ai pu répondre oui à la question "Avez-vous déjà séjourné hors du continent Européen ?". J'étais même fière en cochant cette case. Si j'avais su.

J'ai sagement attendu que mon tour de passer devant le médecin arrive. Du coup j'ai observé les gens. Ils avait l'air normaux, c'était rassurant. La moyenne d'âge devait avoisiner les 45 ans et pourtant un poste de radio était branché sur Fun. Je me suis dit que c'était peut-être un moyen de donner la pêche aux donneurs dès 9h du matin. Les infirmières ont commencé à stresser en voyant toujours plus de personnes arriver. Ça m'a fait rire. Le, ou plutôt la docteur(e) m'a appelé. C'était mon tour.


Planquées derrière un paravent, la confidentialité de l'entretien laissait à désirer. Mais je n'étais pas là pour chipoter. Elle a pris mon questionnaire et l'a parcouru rapidement.

"Vous avez voyagé où en dehors de l'Europe ?"

"Au Gabon"

"C'était quand ?"

"Cet été"

"Et vous êtes rentrée quand ?"

"Le 31 juillet"

"Je suis désolée mademoiselle mais lorsque vous voyagez en zone palu vous devez attendre 4 mois avant de pouvoir donner votre sang"

Et voilà quand c'est pas mon taux d'hémoglobine qui me laisse tomber il y a autre chose qui cloche. A croire que c'est une conspiration. Je crois même que le nombre de fois où j'ai été recalé est supérieur à celui où j'ai pu donner mon sang. Mais j'ai eu droit au goûter de fin de don donc je n'ai pas tout perdu dans l'histoire. Une dame est même venue me voir pour me parler du don d'organes et de moelle osseuse. Ça m'a un peu fait flipper mais je lui ai promis que j'allais y réfléchir. Donner son sang y a pas de problème, donner un rein c'est de suite beaucoup moins facile.

Adishatz ami lecteur !

2 commentaires:

blogdudimanche a dit…

Moi j'ai toujours voulu donner mon sang, mais j'ai toujours eu trop la trouille :( déjà qu'une pauvre prise de sang me met mal à l'aise je n'ose pas imaginer ce que ça donnerait si j'essayais !
Par contre le don d'organes je suis pour (mais pas tout de suite quand même j'en ai besoin ^^)
Joli article en tout cas !

Mawine a dit…

Ça ne fait pas vraiment mal, l'aiguille est un peu plus grosse que pour une prise de sang mais ce n'est rien d'extraordinaire. Enfin si t'as déjà du mal avec les prises de sang je comprends que ça te fasse peur.
Le don d'organe je suis pour...sur le principe. Quand on te propose de faire ta carte de donneur c'est autre chose. Ça m'a fait pleinement prendre conscience de ce que ça impliquait et ça m'a fait un peu peur.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Recent News

Hellocoton