Cet être qui peut ruiner votre crédibilité en deux coups de ciseaux.

Les coiffeurs me traumatisent. Je m'y rends à chaque fois avec la boule au ventre. Y a d'abord le prix qui m'incite à me tenir relativement loin de ces drôles de personnages. Surtout qu'ils ont cette manie de toujours te proposer LE soin qui te donne une chevelure de rêve et qui coûte les yeux de la tête. Et comme je suis dans le genre influençable j'achète ce maudit soin (que je n'utilise que pour les grandes occasions étant donné son prix) et je me retrouve à manger des pâtes pendant 3 semaines. Mais ce que je redoute le plus c'est de confier ma tête à un inconnu qui pour son plaisir perso peut me faire une coupe du style baroque. Parce que chez le coiffeur tu sais toujours avec quelle tête tu y entres mais jamais comment tu vas en sortir.


Quand j'ai pris rendez-vous la semaine dernière je n'étais pas sereine. Débarquer dans une nouvelle ville et dénicher un bon coiffeur pas cher c'est un peu le petit bonheur la chance. J'étais même prête à me serrer la ceinture et à mettre le prix pour aller dans une grande enseigne mais mon budget serré a eu raison de moi. Il faut dire que mon dernier passage chez le coiffeur a été une révélation. J'avais décidé cette fois-ci de me faire plaisir, de ne pas (trop) regarder le prix et de profiter de la qualité du service "offert". J'ai donc eu affaire à un super coiffeur qui s'est occupé de moi comme si j'étais sa seule cliente et qui a réussi ma coupe à la perfection. En prime j'ai même eu droit à un siège massant pendant qu'on me shampouinait la tête. J'étais tellement ravie du résultat que j'ai fait de la pub partout autour de moi pour ce magnifique, superbe et grandiloquent salon de coiffure.

Le problème c'est qu'après ça il est difficile de retourner dans un salon de coiffure plus "standard". C'est que je m'habitue (très) vite au luxe. Mais ma chevelure en friche m'a forcée à débarquer dans le presque premier salon venu où l'accueil a été des plus chaleureux.

 "Bonjour (grand sourire), je viens pour une coupe".

"Justement en vous voyant passer devant la vitrine je disais à ma collègue que vous aviez sérieusement besoin d'aller chez le coiffeur".

Si j'avais eu du cran je serais sortie de suite de ce lieux infâme. Mais comme j'avais payé d'avance grâce à un super coupon réduction trouvé sur le net je me suis dit qu'il serait plus sage de ravaler ma fierté. C'est donc tout gentiment que j'ai confié ma tête à une coiffeuse en priant pour que le résultat ne soit pas trop mal. Et bien évidemment le miracle n'a pas eu lieu. Elle s'y est repris à trois fois pour me refaire la frange sans jamais arriver au résultat que j'attendais et ça ça pardonne pas. Et évidemment comme les 3/4 des personnes de son espèce elle m'a trop raccourci les cheveux. Depuis quand "juste les pointes" ça fait 5cm de moins ?


Je n'ai jamais compris le kiff que se prenne les coiffeurs à couper toujours plus court que ce qu'on leur a demandé. Je soupçonne que dans leur enfance une personne mal intentionnée ait fait la coupe au carré à leur super Barbie Princess et que depuis ils se vengent sur la moindre chevelure qui passe entre leurs mains. Toujours est-il que moi qui essayait vainement de me faire pousser les cheveux depuis quelques mois je suis repartie en quelques coups de ciseaux à la case départ. J'ai les bouuuules !

Adishatz ami lecteur !

4 commentaires:

Jean-Luc Lourmière a dit…

Salut Marine,

Vous êtes une fille plutôt singulière. Généralement, les femmes aiment aller chez le coiffeur, non seulement pour se faire couper les cheveux, mais aussi pour deviser et pour apprécier l’agrément de partager un peu de temps avec des personnes le plus souvent affables.

Je peux vous assurer que si vous avouez devant un parterre d’hommes votre inconfort quand vous êtes entre les mains d’un artiste capillaire, vous gagnerez la sympathie d’au moins 75 % de votre auditoire. Avec les dames, la proportion s’inversera.

Cela dit, je vous soupçonne de forcer le trait pour pimenter votre récit. :-)

Mawine a dit…

J ne suis vraiment pas rassurée en allant chez le coiffeur puisque j'ai plus souvent été déçue que satisfaite. D'où mon appréhension. Mais je reconnais que j'ai un peu forcé le trait :)

Helyknos a dit…

Ahah, pas mal !

J'aime bien ce petit article sur les coiffeurs... mais fais attention, tu t'exposes aux représailles ! On ne dénonce pas impunément... (même si à ce propos, t'as plus de souci à te faire quant à ton super billet sur les dépenses colossales dépensées pour les voyages dans l'espace, au détriment de causes plus humaines)

Bref, ton blog me plaît, et je repasserai ;).

helyknos.tumblr.com

(Quoi c'est de la pub ? N'importe quoi, c'est juste une invitation !)

yorunoyu3 a dit…

Salutation brave estropiée de la chevelure !

J'ai voulut répondre a ton article via commentaire puis je sais pas, le commentaire a commencé a être hyper long. Alors j'ai répondu sur mon blog >_<' Heu, voici l'adresse de l'article en question :

http://wp.me/p2EDRy-cP

En gros ce que je voulais dire, c'est que je te comprend. Si j'ai répondu via le blog, c'est parce que je me suis sentie super proche de ton récit. Bref, ça m'a touchée.

Cordialement,

Yu3

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Recent News

Hellocoton