La fac, ce bordel organisé.

Je me fais un peu discrète ces derniers temps. C'est qu'entre l'aménagement, la découverte de la vie en coloc et d'une nouvelle ville je n'ai pas trop eu le temps de me poser. Mais aujourd'hui je prends le temps d'écrire un petit billet sur mon blog.

Qui dit nouvelle ville étudiante dit découverte d'une nouvelle fac. C'est là que les problèmes commencent. Ca avait pourtant bien commencé puisque j'ai réussi à pas (trop) me perdre. J'ai demandé mon chemin une seule toute petite fois et me voilà directement devant la salle des inscriptions. Il y a des jours comme ça où je me dis que quand même je suis pas trop mauvaise (mode autosatisfaction activé).


 Puis il a fallut attendre devant cette fameuse salle que de la place se libère à l'intérieur. Et c'est là que ça a commencé à se gâter. En ce moment il fait chaud, très chaud, et attendre devant une porte en plein soleil devient vite insupportable. Mon supplice n'a duré "qu'une" vingtaine de minutes mais cela a suffi pour que je sue à grosses gouttes (mode autosatisfaction désactivé). La grande classe. C'était un peu du genre "Bonjour, Marine, dégoulinante de sueur, je souhaite m'inscrire au sein de votre Université".



Ils ont dû avoir un peu pitié puisqu'ils m'ont inscrit sans rechigner. En même temps j'avais pris les devants en vérifiant une dizaine de fois mon dossier afin d'être sûre de n'avoir oublié aucune pièce. C'est dans ces moments-là que tu te rends compte que tu as de l'expérience (et que tu vieillis grandis).

Ils m'ont quand même réservé une petite surprise à la fin : pas d'emploi du temps. Enfin plutôt chacun se fait le sien. Ça peut paraître sympa dit comme ça mais c'est en réalité une véritable prise de tête. J'ai donc eu droit à une liste de cours obligatoires et optionnels et j'ai plus qu'à choisir le jour et l'horaire qui me conviennent et à m'y inscrire. Mais comme ils aiment bien jouer avec nos nerfs les cours se chevauchent souvent et tu dois alors faire des concessions sur certaines matières. Bah oui ça serait pas drôle sinon. Et puis bon on m'explique comment on rencontre des gens si on va tous à des cours différents ? 


Je crois que les facs ont adopté l'adage "moins j'en fais mieux je me porte". Pas sûre qu'en faisant la même chose je fasse des miracles dans mes études. Ou alors c'est une manière subtile de nous faire passer un message du genre qui peut se résumer en deux mots : au boulot !

Adishatz ami lecteur !

2 commentaires:

LéaM a dit…

et beh, que de souvenirs! On est toutes et tous logés à la même enseigne! la création de l'EDT quelle galère... Renoncer à tel ou tel cours, c'est assez injuste! Bon courage pour cette rentrée!

La Petite Bulle d'Elo a dit…

Ro, c'est pas cool cette histoire d'emploi du temps! Nous aussi, la fac, c'est le bazar! je suis sensée faire ma rentrée dans une semaine et je e sais toujours pas si je suis prise, vu qu'il nous manque encore nos notes de rapport de stage... Bravo!^^ Bonne journée à toi :)

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.

Recent News

Hellocoton